top of page
Rechercher
  • Stéphane

OPTIQUES VINTAGES

Dernière mise à jour : 18 juil. 2023

CANON FL 35mm F2.5, FD 50mm 1.8 et TOKURA 135 mm f2.8


Il y a de cela plusieurs mois, j'ai récupéré les vieilles optiques Canon de mon père qui, d'après certains commentaires sur le Net, seraient des must Have. Faut il les utiliser en vidéo d'entreprise ? Après quelques mois d'utilisation, je reste partagé.


Canon FL 35 mm - f2.5 et Tokura FD 135mm f2.5



UN PIQUÉ TRES VINTAGE

Ces optiques des années 60/70 ont été conçues pour shooter à la pellicule 24x36. Elles n'ont donc absolument rien à voir avec les objectifs modernes prévus pour des capteurs hyper pixélisés. Elles sont donc molles. Certains diront TRES molles et les mauvaises langues affirment que leur piqué est nul, limite flou. Est-ce vraiment un défaut ? Selon l'intention artistique, cette douceur peut avoir du sens. Ce qui est sur, c'est que la plupart des clients institutionnels n'y sont pas habitués. Si elles peuvent convenir aux clients qui souhaitent une image "signée", elles déstabilisera ceux qui souhaitent une vidéo plus moderne.


Au 135 mm, f 2.8, l'arrière plan est totalement noyé dans le bokeh.



COULEURS & BOKEH

Cette douceur se retrouve dans les tons et les transitions entre les couleurs. C'est très agréable. Ouvert au maximum, le bokeh (flou d'arrière ou avant plan) est moelleux à souhait. On retrouve toute la saveur des images 70ies... A noter que mon exemplaire du 35 n'offre pas de bokeh tournant comme sur les optiques vintages russes (on y reviendra). Je le signale car j'ai lu quelque part que certains exemplaires avaient cette signature.


Je n'ai pas remarqué d'aberrations chromatiques mais de toutes manières, les logiciels de traitement vidéo/photo les corrigent très bien.


Un peu de vignetage pour le 135 mais je n'ai pas constaté de déformation sur aucun d'entre eux.



UTILISATION VIDEO

C'est là que le bas blesse. En vidéo, en mouvement, la bague de mise au point est tellement courte que c'en est ingérable. A pleine ouverture, même avec un follow focus, c'est très difficile de suivre le point. Il faut trouver une astuce de démultiplication ou se tourner vers une hypothétique version ciné-modée.


Ajoutons que la double bague de diaph (sur le 35) est pénible à gérer.

Enfin, la bague d'adaptation vers la monture EF nous fait perdre l'infini et celle avec une lentille rend l'optique tellement molle qu'un cul de bouteille ferait presque mieux (Modèles K&F dans les deux cas). A moins de ne faire que de la photo et des plans vidéos (très) posés, ces optiques sont difficiles à utiliser en vidéo.


Shooté avec le 35 mm



CONCLUSION

Optiques très douces, clairement décalées vis à vis des rendus modernes et de surcroit, difficiles à utiliser. A réserver à ceux qui maitrisent bien la mise au point manuelle, pour des plans posés (tout sauf le sport) et pour des clients avertis du rendu très doux que cela confère à l'image.





15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarii


bottom of page