top of page
Rechercher
  • Stéphane

Coulisses d'un tournage de pub : Tournage pour Balmain, (Partie 2)

TOURNAGE POUR BALMAIN


MATIN DU DEUXIEME JOUR : MIROIR D'EAU DE BORDEAUX


J'aborde ce second jour de manière plus sereine. Le deuxième jour d'un tournage est toujours un peu particulier. Les équipes se connaissent, on se prend à blaguer et l'ambiance devient plus conviviale. On ne doit pas moins rester professionnel.


Avec la place de la Bourse en arrière plan, le spot est devenu emblématique de Bordeaux.


Se garer proche du miroir d'eau reste un défi et particulièrement pour le camion régie.


On décharge. Batterie, cadre de diff, Evoke (encore), WindUp (encore)... on installe.


Abri pour pluie éventuelle ? Non. Cadre de diffusion sur ses WindUp...


Batterie pour lampe de 2400w... Mon dos s'en souvient encore !



Mawena arrive, prend la pose. C'est dingue comme son expression change en fonction des demandes du réal. Des curieux passent. Evidemment. Il fait humide et un peu froid. La mannequin porte un bustier tellement ouvert que je ne me sens pas le droit de me plaindre.


Mawena en pose...


Avec l'ami Romain SAVEL


Ca va bientôt tourner


Ca tourne !


Puis c'est fini. On démonte, on range - Put... que c'est lourd ! - puis direction musée du vin. On mange aux Halles de Bacalan. Pas le même standing que la veille mais l'ambiance est détendue.





APRES MIDI DU DEUXIEME JOUR : MUSÉE du VIN


Le musée du vin de Bordeaux


Je n'ai jamais aimé cet endroit, le trouvant superficiel et outrancièrement prétentieux. Néanmoins, il a le mérite de proposer un musée d'un genre nouveau et de casser les codes poussiéreux du musée à l'ancienne. Par ailleurs, sa débauche d'effets lumineux correspond à ce que recherche le réal. Une pièce ronde, semblable à un plateau de JT, dispose de panneaux de projections LED qui permettent des vues de dingues.






Comme le set up est nettement plus léger et que la roulante ne passe pas partout, on finit par ne plus avoir besoin de moi mais je profite des instants. Finalement, je suis affecté à la surveillance de la roulante resté en contrebas. Un peu frustrant mais il faut bien que quelqu'un le fasse.


Puis la journée touche à sa fin. Il faut ranger dans le camion. Dehors, la tempête fait rage : pluie et froid tente de nous en dissuader et le vent rend nos manœuvres de rangement plus périlleuses.

La fatigue et le stress du retour aidant, je sais d'expérience que bris, pertes de matériel ou encore les accidents arrivent souvent en fin de journée. Alors on ne court pas, on reste organisés, méthodiques. Ainsi à plusieurs, on va plus vite et on fait les choses correctement. L'équipe reste pro jusqu'au bout.


On a rangé. On a tout plié. Je discute un peu avec le réal Benoit MALLORY qui a 20 ans de cinéma derrière lui. C'est un plaisir de travailler avec lui. Il est calme, sait ce qu'il veut et d'adresse à tous avec respect. Puis c'est la fin. J'ai la chance d'habiter sur place. Eux ont encore 6h de route avant de décharger. On se salue, on se remercie.


C'était une belle expérience.


6 spots, destinés à une diffusion mobile, sont issus de ce tournage. Certains sont visibles sur la chaine YT de Balmain ainsi que sur l'Instagram de la marque.


Aperçu :







Un grand merci à :

Romain Savel pour m'avoir recommandé et à Alexandre Lagente pour sa confiance !





 

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page