Rechercher
  • Stéphane

MA VIE DE FILMMAKER


Et hop, c’est parti pour quelques jours de montage !


Le montage, c’est construire le film une deuxième fois.


Première étape, relire le scénario puis dérusher.




Ensuite choisir les meilleures prises pour les assembler selon ce qui avait été écrit préalablement. Cette étape s’appelle le « bout à bout ». Suivront étude du rythme, transitions, zooms, rampes et autres subtilités qui vont transformer la vidéo en une histoire intéressante.






On est loin d'avoir fini… Reste la colorimétrie !

D’abord, l'étalonnage de continuité. C'est à dire faire en sorte que la lumière des plans qui se suivent soient cohérente même s'ils ont été filmés à des moments différents avec des caméras différentes (ex : drone) ou des lumières différentes. Pas question de s’apercevoir que cette scène de fin de journée a été tournée, en réalité, dans la matinée.

Commençons par définir les espaces de couleurs puis apporter les corrections qui s'imposent. Plan par plan : Offset, gamma, contrastes, mid, courbes, satu, teinte… On a des scopes et des valeurs précises à respecter. Pas question de faire cela à l'œil.




La qualité du tournage est essentielle mais celle du matériel est primordiale. C’est là qu’on voit la différence entre une caméra de cinéma et un appareil photo. Et je ne parle pas des téléphones. Les possibilités n’ont rien à voir. Il faut aussi un bon écran correctement calibré pour des couleurs fidèles aux valeurs numériques demandées.

Voilà, chaque plan est passé à la loupe. Maintenant que c’est harmonieux, il faut du style !

On ne rend pas un reportage sur une usine High tech avec les mêmes couleurs qu’un film gastronomique ! Avec de l’imagination, quelques bases et surtout des références, c’est le kiffe !

Quelques kelvin la dessus, du flare numérique ici, un poil de valeur par là, du grain. Je schématise grossièrement mais en vrai, ça arrive. Je me prends pour un peintre version 27 pouces en 16/9 !



Bon j’ai fini cette séquence. Next ! Non. Finalement ça ne me va pas. C’est moche. Qu’est ce qui cloche ? Ah Ok je vois. Je recommence.


Il est déjà 20h. J’en ai à peine fait la moitié. Le pire étant que demain, j’en referai une partie.


Bon. j'aime ça. Heureusement !

30 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

19°