Rechercher
  • Stéphane

DRONE : VOLER DANS UNE NO FLY ZONE

En accord avec la règlementation aérienne et, le plus souvent, pour des raisons de sécurité, les constructeurs de drones civils intègrent dans leurs appareils une carte intégrant les zones sensibles ou de survol interdit comme, par exemple, les aéroports, les prisons, les centrales etc... Ces zones sont appelées NO FLY ZONE.


Leur carte est consultable sur le site de DJI par exemple.



Cela signifie que le drone, avant de décoller, compare sa position GPS avec cette carte. Si vous êtes proches ou situés dans une NO FLY ZONE, le drone se bloque et reste au sol. Il ne peut pas décoller.




Pour les petits malins, : la carte est régulièrement mise à jour et si le drone ne l'est pas, il ne décolle pas non plus.



DEBLOQUER UNE NFZ


Si vous souhaitez des prises de vues situées dans une NFZ, un télépilote professionnel peut en demander le déblocage temporaire en s'adressant au constructeur. La demande peut être faite directement ou via des applications dédiées. Dans tous les cas, il adresse les éléments suivants :

  • Numéro d’exploitant DGAC & de compte DJI

  • Autorisation de l’exploitant de la zone. Il peut s'agir, pour une zone aéroportuaire, du protocole établi avec la tour de contrôle.

  • Bon de commande du client.

  • Document d’identité en cours de validité du télépilote

  • Numéro de série du drone

  • Date et volume du vol

Le process est un peu pénible. En outre, les retours peuvent être plus ou moins longs même si certains annoncent 72h ouvrées.


Inutile de préciser que ces démarches sont réservées aux professionnels.









3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout