Rechercher
  • Stéphane

DRONE : BIEN CHOISIR SON PRESTATAIRE

Suite à l'accident survenu à Chateaubriant le 17 mars dernier, heureusement sans victime, une enquête de gendarmerie confirme l'infraction du télépilote. En gros : il volait au dessus d'une foule, c'est interdit (quelque soit la masse du drone). - Sources : Ouest France du 18 mars 2021 & Paysdechateaubriant.fr, ).


Ceci étant rappelé, cet accident montre que même léger, un drone peut être dangereux. C'est la raison pour laquelle vous devez veiller à bien choisir votre prestataire car en tant que donneur d'ordre, lors d'accident, vous pourriez parfaitement être attaqué en co-responsabilité. Votre prestataire doit donc savoir piloter dans les règles de l'art et bien connaitre la législation en vigueur.


Le savoir-faire d'un télépilote est difficile à appréhender. A noter qu'il peut parfaitement refuser un vol quelle qu'en soit la cause (météo ou autre). Il est "maitre à bord". Dans ce cas, il peut vous en expliquer les raisons et cela peut être un signe de prudence. En revanche, s'il accepte la mission, il devient responsable de son pilotage. Or les assistances électroniques peuvent défaillir et les drones actuels ne sont pas si fiables. Dans ce cas, deux possibilités :

  • le drone tombe

  • Le drone passe en mode manuel

En mode manuel, sans GPS ni stabilisation, avec le vent, la chaleur, l'effet de souffle, les obstacles, les oiseaux etc, si votre pilote n'est pas entrainé à ce cas de figure, c'est la gamelle assurée et potentiellement l'accident. Une petite démo avant le vol doit vous rassurer. S'il n'est pas capable de poser son appareil en full manuel dans la surface d'une grande assiette, fuyez !


S'il tombe, du fait du vent, de sa forme et de sa vitesse initiale, il ne chutera pas à la verticale. D'où l'intérêt d'avoir défini au sol et au préalable, une zone d'exclusion des tiers de taille adaptée. Un télépilote sait comment la calculer. Elle peut être assez grande. En ville, elle est souvent définie par arrêté municipal que doit faire établir le télépilote et ceci entre dans le champ de la connaissance de la règlementation aérienne.


L'esprit de celle-ci a principalement trait à la sécurité des personnes et des biens. S'il est difficile de vérifier que votre prestataire dispose d'une connaissance accrue en la matière, vous pouvez néanmoins vérifier les points suivants :

  • que celui-ci soit bien déclaré comme exploitant auprès de la DGAC (il dispose d'un numéro ED)

  • qu'il dispose bien d'une assurance spécifique à son métier (fuyez ceux qui hésitent à vous la présenter)

  • qu'il ait fait sa déclaration de vol en préfecture pour les vols en zones en agglomération avec, s'il survole la voix public, un arrêté d'exclusion des tiers fourni par la mairie.


Vous le constatez, une mission drone sérieusement menée se prépare avec minutie en ayant toujours en tête la notion de sécurité maximale. Cela justifie en partie le prix de ces prestations.


Chez AEROVID, nous nous engageons à un respect scrupuleux des conditions de sécurité et de la règlementation aérienne. Chaque mission est donc préparée avec minutie, dans cet esprit, tout en gardant la vocation de vous offrir les plus belles images.




11 vues0 commentaire