Rechercher
  • Stéphane

AMELIORER LE SON : TYPOLOGIES DE MICROS


Dès lors que vous disposez d’un enregistreur séparé, vous ouvrez le choix du micro externe. On peut les catégoriser selon plusieurs critères mais retenons qu'il existe 3 technologies :


- Dynamique

- Electrostatique ou Statique

- A électret


et plusieurs directivités :


- Omnidirectionnelle

- Cardioïde

- Supercardioïde ou Hypercardioïde

- En 8


Nous parlerons dans cet articles des 3 technologies



I. MICROS DYNAMIQUES


Ces micros possèdent une membrane très légère, raccordée à une bobine électrique mobile enroulée autour d’un électro aimant. Lorsque l’onde sonore heurte la membrane, elle entraine avec elle un léger déplacement de la bobine autour de l’électro aimant, générant alors un courant électrique de faible intensité.


Micro dynamique - Licence GNU FDL 1.2 / Banco


Caractéristiques de ce type de micro :

- Très solide

- Supporte d’énormes pressions acoustiques (enregistrez vos cris sans saturer)

- Peu sensible (inutile d’essayer d'enregistrer des sons de faible intensité)

- Peu sensible au larsen

- Peu sensible aux bruits de manipulation

- Peu onéreux


Exemples de micros dynamiques parmi les plus connus :

- Shure SM57, Shure SM58 (chant, repique ampli, batterie)

- Shure 55sh (chant)

- LEM Do21, Sennheiser MD21U, Rode Reporter, Beyer M58 (reportage)

- Beyer M88 (chant, cuivres), guitare, perche cinéma dans certains cas




Shure SM58 - Shure SM57 / Shure SH55 / Sennheiser MD21U

Beyer M88 / Beyer M58 / Rode Reporter


Ils conviennent très bien :

- Aux chanteurs sur scène

- Pour repiquer un ampli (de guitare par exemple)

- Pour enregistrer les gros sons (explosion, batterie)

- Pour les reportages en milieu bruyant


Ils ne conviennent pas (généralement) :

- Au captation cinéma (perche)

- Aux sons de faible intensité






II. MICROS ELECTROSTATIQUES (ou STATIQUES)


Le micro électrostatique fonctionne globalement de la même manière à ceci près que la bobine est remplacée par un condensateur. Il a donc besoin d’une alimentation électrique externe fournie par la mixette, l’enregistreur ou la table de mixage. Le plus souvent, cette alimentation est de 48v.



Micro statique - Licence GNU FDL 1.2 / Banco


Caractéristiques de ces micros :

- Fragiles

- Saturent très vite

- Sujets au larsen

- Très sensibles aux bruits de manipulation (ils doivent donc être suspendus)

- Très sensibles (savent capter les sons de faible intensité)

- Très bon respect du timbre et de la richesse harmonique (qualité sonore meilleure)

- Onéreux


Exemple de micro statiques parmi les plus connus :

- Sennheiser MHK50/60, Rode NTG1/2/3/4, Shoeps CMIT 5U (perche cinéma)

- Neumann KM184/KM185, Oktava MKc012 (chants, instruments)

- Neumann TLM102, Rode NT1, AKG c414 (micros à large membrane, chants et instruments)



Sennheiser MKH60 / Rode NTG2 / Shoeps CMIT 5U

Sennheiser MKH50 / Oktava MKC012 - Neumann KM184

Neumann TLM102 / AKG C414 / Rode NT1



Ils conviennent donc très bien :

- Aux chants ou voix en environnements maitrisé (studio)

- Aux prises de son en vidéo ou cinéma sur perche ou pied


Ils ne conviennent pas ou peu :

- Aux concerts de rock

- Aux gros sons





III. MICROS A ELECTRET


Le micro à électret fonctionne à la manière d’un micro statique mais le condensateur est remplacé par un dispositif différent moins cher à fabriquer Ils nécessitent une alimentation plus faible et présentent l’avantage d’être très miniaturisable. Ils sont présents dans la plupart des microphones du quotidien : smartphones, micro casques, micro cravate. Du fait de leur conception, ces micros ont une durée de vie plus limitée, ils sont fragiles et n’ont pas la qualité sonore des micros à condensateur.


Caractéristique de ces micros :

- Miniaturisable

- Moins sensible qu’un micro statique (mais davantage qu’un dynamique)

- Qualité sonore moindre qu’un micro statique

- Alimentation à pile possible

- Peu onéreux mais durée de vie limitée


Exemple de micros à électret

- Sennheiser K6 & capsules associées (micro canon pour perche cinéma)

- Rode Video Mic (pour appareils photos)

- Sanken Cos 11, Rode Lavalier (Micro cravate)



Rode VideoMic / Sanken Cos11D / Sennheiser K6


Ils conviennent donc :

- Aux micros cravates

- Aux micros autonomes pour appareils photos




MON CONSEIL


Il n'existe pas de micro à tout faire et tout dépend de votre usage. Mes premiers micros étaient un couple de SHURE SM57 et SM58 pour le chant et la repique d'ampli guitare. Achetés il y a plus de 20 ans, je m'en sers encore. Ils sont solides, peu onéreux et parfaits dans les environnements bruyants ou les gros sons (batterie, trompette...). Si vous disposez d'un enregistreur muni de prises XLR et comptez enregistrer votre famille micro à la main, vous ne perdrez pas d'argent avec un de ces micros.


Par ailleurs, si vous comptez enregistrer le bruit des oiseaux, une chorale dans une église, votre guitare acoustique ou simplement votre voix en environnement maitrisé, il sera préférable d'opter pour un micro statique doté d'un bon enregistreur. Tous les budgets existent, attention à la directivité et la forme de votre micro (ceux à large membrane sont à privilégier en studio ou à la maison).


Enfin, si vous souhaitez enregistrer le discours de Tonton Michel au mariage de Tante Berthe, il peut être intéressant de prééquiper celui-ci d'un micro cravate. D'une part cela isolera sa voix du reste de l'environnement sonore, d'autre part, ce sera suffisamment discret pour ne pas gêner son intervention. Il faudra simplement anticiper la pose et s'assurer que la prise du micro est bien compatible avec votre kit HF (sans fil) ou raccordable directement à l'enregistreur. Le résultat dépend souvent du prix du micro. Fuyez les premiers prix.


A l'inverse, si vous ne disposez pas d'enregistreur mais souhaitez simplement améliorer le son de vos films pris à partir de votre appareil photo, les micros de type ELECTRET comme le VideoMic peuvent constituer une alternative peu onéreuse. Pourvu que vous le disposiez correctement, protégé du vent et assez proche du sujet (à partir de 2m ça commence à se dégrader sévèrement), ils donnent des résultats corrects. Ils sont faciles à mettre en œuvre à condition que votre appareil dispose bien d'une prise micro au format Jack.


Dans tous les cas, il manquera un point essentiel à prendre en compte pour le choix de votre dispositif : la directivité du/des micros.


Interview d'Anna Chlopecki avec un micro SM58



Prochain article : la directivité des micros


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout