top of page
Rechercher
  • stephanepub

OPTIQUES VINTAGES (suite)

Dernière mise à jour : 19 juil. 2023

On continue avec le test, cette fois, du fameux 50 mm FL 1.8 qui était livré en série avec les Canon FT, FTb, FT QL et FTb QL des années 60 à 70.





Optique bien construite, solide, précise et redoutable en argentique. Elle a fait les grandes heures des photographes amateurs et même de plus grands. Ok. Mais que vaut elle en numérique sur un boitier EF ?





Déjà, comme beaucoup d'optiques vintage, il faut, sur un appareil photo moderne, tromper le boitier :


- se mettre en manuel (mode M)

- basculer en visée par l'écran

- régler la vitesse jusqu'à avoir quelque chose de visible à l'écran

- faire son point en utilisant la loupe

- une fois le point fait, régler la vitesse en utilisant la mesure de l'appareil (pas ce qu'on voit).

- enclencher.


Autant dire que ce sera uniquement pour de la photo posée...


En photographie comme en vidéo, optique montée sur un Canon EOS 80D (monture EF) avec une bague d'adaptation SANS lentille, c'est inutilisable. Le sujet doit en effet se situer à une distance proche de 30 cm de l'objectif sans quoi vous n'obtiendrez qu'une bouillie informe. Et même à cette distance, j'ai eu beaucoup de mal à faire un point. La faute en revient au tirage de 44 mm sur les montures EF contre 42 mm pour les montures FL. Ces vieilles montures étant plus courtes, il faut donc une lentille pour compenser les 2 mm manquant.


Du coup, avec une bague munie d'une lentille, on récupère l'infini et ça devient exploitable.


Mais c'était sans compter sur le deuxième effet Kiss Cool : la lentille des bagues est, le plus souvent, super naze coté optique. Du coup c'est hyper mou. Un rapide passage sous Lightroom montre aussi pas mal d'aberrations chromatiques. Ca c'est facilement corrigeable mais c'est dommage. Quant au piqué : on perd tout.


Enfin, sans commande de la baïonnette de diaph, l'optique restera à pleine ouverture. Donc il faut bidouiller. On bricole donc un truc qui permet de la caler sur la bonne position et ainsi récupérer la bague de diaph. Ca fonctionne.





Hélas, même en fermant au max (F16) c'est de la gelée. La faute à la bague et sa lentille franchement merdique. Messieurs les fabricants, quand allez vous vous décider à faire des bagues d'adaptation qui ne soient pas des culs de bouteilles ?


Reste que tout comme son petit frère le 35 mm, le Bokeh est splendide. On retrouve aussi des couleurs fidèles et particulièrement bien transmises. En vidéo, si on ne cherche pas un aspect trop piqué, cela peut donner quelque chose mais attention à bien savoir ce qu'on fait. C'est full manuel et du fait de sa bague de mise au point assez courte, l'optique est difficile à utiliser. Ajoutons que sur l'image rendue, peu d'institutionnels apprécieront ce look plutôt retro.






En conclusion, pour de la photo, si vous avez un boitier en monture EF, laissez tomber. La bague avec lentille la rendra tellement molle qu'elle ne pourra pas être exploitée.


Quant à la vidéo, si monture EF : même remarque. En institutionnel, peu de clients seront sensibles à son look retro et on vous reprochera une image trop peu nette. En cinéma ça peut amener une touche vintage qui aura son charme. Ca peut différencier.


Mais en vrai, je suis frustré de ne pas l'avoir testé sur un boitier différent avec une monture au tirage optique plus court (Canon RF, Sony, Fuji...). On n'aurait alors plus besoin de cette lentille sur la bague d'adaptation. Je suis sur alors qu'on obtiendrait de belles surprises.




11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page